Apolospace
Le Blog d'un français sur les séries US email : apolospace@gmail.com

Skins S1

By Apolo


Voilà un petit soap qui pointe le bout de son nez en provenance de Grande Bretagne.Oui je sais ce que vous vous dites, mais c'est sensé être un blog sur les séries U.S, bon vous avez raison mais pour Skins on va faire une exception. Fini les séries ado américaines transgéniques, fausses, superficielles et moralisatrices. Fini les mecs body buildés de 26 ans qui doivent se raser trois fois par jour pour paraître plus proche de l’âge du personnage qu’ils jouent, qui en ont 17. Exit les mannequins top model anorexique de vint cinq ans qui jouent des filles « normales » (bonjour les critères de beauté) de dix huit ans. Pour une fois on a une série sur des ados qui sont a peu près représentatifs de la société dans laquelle ils vivent. Le raccourcis principal qu’on peut accuser dans les soaps ordinaires c’est l’emploie de sujets graves pour masquer le vide scénaristique et la pauvreté des intrigues et des personnages. Dans skins ne vous attendez pas à du sensationnel (quoi que le season finale… pas de spoil pardon) vous allez assister à la vie de tout les jours des jeunes qui habitent Bristol dans le Sud Ouest de l’Angleterre. Dawson était un connard tout le monde le pense mais personne n’ose le dire. Tony le héro de Skins se revendique connard mais n’en est pas vraiment un. La génération des jeunes de skins semble perdue et désabusée… Le regard relativement blasé qu’a notamment Tony sur le monde (le bad boy de la bande) est je trouve retranscrit de façon très juste. Le groupe d’ami se compose du bad boy et de sa copine, d’un musulman, une anorexique, un gay, un geek/puceau. Bref, on a de quoi rire avec tout ces énergumènes. Skins est une série qui choque un peu par son caractère provocateur/ irrévérencieux … Les persos lisent Sartre dans les chiottes et ne pensent qu’à niquer… Ce que j’apprécie particulièrement dans cette série est l’absence de tout le « gnangnan » qui caractérise les soaps américains en général sans parler du coté moralisateur de certaine série (DAWSON = BOUFFON). En effet ces ados ne sont pas agréables à regarder, oui on les montre en train de niquer et oui cette série est trash, ils préfèrent se droguer plutôt que d’être sérieux. Cette série dit à la société qui nous impose cette idée de ce qu’on devrait être tout aussi bien physiquement que moralement d’aller se faire foutre. Morts aux clichés de ce que devrait être les relations entre ados donc…

Bilan : Intéressant de voir qu’une série pareille se permet le luxe d’exister quand on sait à quel point le formatage médiatique est important au niveau de la production de série. Je reviendrai en détail plus tard sur un épisode de la deuxième saison de skins qui m’a marqué, le sixième pour être précis.

La Note : A
 

2 comments so far.

  1. Angélique 29 mars 2008 à 03:25
    Bon début, Apollo, on attend la suite
    JDM
  2. dayMdel 10 juin 2008 à 13:10
    La saison deux est pas mal aussi, avec un bon épisode sur le personnage de Effy.
    Enfin, pour la saison trois, tous le casting va changer, sauf Effy. Je trouve ça dommage :/

Something to say?