Apolospace
Le Blog d'un français sur les séries US email : apolospace@gmail.com

How I met your mother S1

By Apolo


La série Friends avait laissé un trou béant dans le monde des sitcoms américains. Rien n’était aussi drôle et marrant que cette bande de new yorkais et leur vie déjantée entre amour et travail. Difficile de faire mieux qu’une série qui tient la route pendant dix saisons. Pourtant CBS a eu la bonne idée de relever le défi. J’ai eu la chance de voir les trois premières saisons et de me jeter sur le début de la quatrième. L’histoire commence quand un père qui vit en 2030 décide de dévoiler à ses enfants l’histoire de comment il a rencontrer leur mère. A cette époque il a 27 ans et habite avec son meilleur pote Marshall qui sort avec sa copine Lilly depuis 9 ans. Et puis il y a Barney, le gros malade de la bande, toujours habillé en costar et qui est à mon sens la grosse réussite de la série. En effet le personnage de Barney est quelque chose d’assez novateur. Puisque il est écrit pour être le gros salopard du groupe, pour résumé il est riche, hautain, prétentieux, dragueur, macho et totalement imbu de lui même. Barney est le personnage qui donne à la série tout son charme selon moi. Et la plupart des autres personnages même si ils restent assez attachants ne servent qu’à donner la réplique à Barney qui ne rate jamais une occasion d’inventer une tactique débile pour coucher avec une fille ou une fonction mathématique idiote (par exemple la fonction qui démontre a partir de quel moment le rapport entre la connerie et la beauté d’une fille est favorable pour sortir avec elle). La série est écrite de façon à être assez surprenante… C’est à dire que même un gars qui s’est tapé les dix saisons de friends n’arrivera à prévoir plus d’un quart des gags et autres plaisanteries scénaristiques prévues. Les personnages arrivent à garder un coté assez authentique alors qu’ils se trouvent dans des situations totalement burlesque. Et c’est à ça qu’on voit la force de cette série je crois. J’ai plein d’exemples de séries qui se prennent très au sérieux mais dont les personnages ne tiennent pas du tout la route (One tree hill pour ne pas citer cette série de m****). Mais c’est le jeu d’acteur qui fait de How I met your mother une petite perle. Alyson Hannigan (Willow de Buffy pour les incultes) signe un retour très réussi. Maintenant je vais expliquer pourquoi How I met your mother est mieux que Friends : Barney. Il donne du recul par rapport aux histoires d’amours qui autrement enlèverait le coté 100% humour de la série. Ainsi Barney en restant fidèlement encré dans son cynisme et sa désinvolture vis à vis de la gente féminine fait éviter à la série un des pièges du genre (tomber dans le sérieux lors des inrigues amoureuses).

Bilan : Une série à voir à tout prix.
La Note : A+



 

2 comments so far.

  1. Nephthys 27 octobre 2008 à 10:21
    Ahh j'aime bien cette sitcom, c'est vrai que depuis qq tps c'est dur de trouver une sitcom digne de ce nom...
    Et Barney, j'adore ce personnage !
  2. ladyteruki 1 novembre 2008 à 08:45
    Il est de retour !
    C'est vrai que Barney est le sel de cette série, mais d'un autre côté, bon, ce cynique au milieu des idéalistes, ça reste très classique. Je confesse n'avoir pas vu beaucoup d'épisodes mais j'ai été moyennement convaincue, quand même.
    Ah, et je m'insurge : Friends, en dépit de ses nombreuses qualités, n'a PAS tenu la route pendant l'intégralité de ses 10 années. Revoir les tribulations de Joey et Rachel pour s'en assurer.

Something to say?